L'Agriculteur de l'Aisne 29 juin 2021 a 17h00 | Par Lauranne Grondin, Pierre Durand et Claire Alateinte

Produire du soja dans l'Aisne, c'est possible

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Le soja est une culture d'été exigeante à la fois en chaleur et en eau. Aussi, elle est surtout cultivée dans le Sud-ouest, principalement sous irrigation, dans la vallée du Rhône et jusqu'en Alsace en sec. Malgré les progrès en matière de génétique ainsi que le réchauffement climatique, ce qui augmente l'aire de production, notre région reste toujours en limite de zone possible pour cette culture. Cela ne veut pas dire qu'il est impossible de faire du soja mais plutôt que le climat n'offre pas chaque année des conditions optimales. Cette culture, peu exigeante en intrants, reste un atout intéressant à exploiter et pourrait trouver une place dans les assolements axonais à condition d'être implantée dans des sols à bonne réserve hydrique.

Choix variétale et semis à soigner

Le choix de variétés est donc limité à celles qui sont les plus précoces avec un cycle rapide. De ce point de vue, les sélectionneurs ne cessent de proposer de nouvelles variétés de type « 000 et TTP » (Très Très Précoces) mieux adaptées à nos conditions pédoclimatiques et plus productives que les variétés plus anciennes du même type. Lors d'un premier semis sur une parcelle, l'inoculation de la semence est impérative pour permettre le développement des nodosités (souche de bactérie spécifique Bradyrhizobium japonicum). Il est essentiel au moment du semis que la température du sol soit supérieure à 10°C. Dans notre région la densité de semis recommandée est d'environ 70-80 grains/m². Attention à la pression des ravageurs, le soja étant très appétant pour les pigeons, faisans et corvidés aux semis, il convient donc d'être attentif dès la levée !

Le désherbage, une étape clé

Le soja est une culture qui ne couvre jamais réellement le sol, c'est une plante réputée salissante. Il convient donc de lui réserver des parcelles n'ayant pas de problème particulier de flore estivale (datura, chénopode, amarante). Le faux semis est une étape à ne pas négliger dans la préparation des sols. Des programmes phytosanitaires efficaces existent mais le soja peut tout aussi bien se désherber mécaniquement.

Dans ce cas, on privilégiera un semis avec un semoir monograine ayant un écartement suffisamment large pour intervenir mécaniquement  sur la culture, avec une bineuse à betterave par exemple. De plus, il est possible de prévoir, en post-semis prélevée, un passage en aveugle de façon très superficielle en ayant pris soin de vérifier au préalable le développement des germes de soja. Quelque soit la méthode de désherbage choisie la surveillance attentive de la parcelle après le semis est essentielle pour intervenir au moment propice.

En agriculture biologique, il pourra aussi être envisagé d'associer le soja avec une plante compagne sur le rang (orge, avoine, cameline...). L'objectif de cette association sera de minimiser la concurrence des adventices sur le rang tout en impactant le moins possible le potentiel du soja.

Visite d'essais

Si vous souhaitez découvrir cette culture, participez aux visites d'essais mis en place avec les partenaires techniques de la filière.
- Visite de la plateforme « nouvelles cultures », jeudi 1er juillet 10 h et 14 h, à Paars (02220) ;
- Visite de l'essai soja bio, mardi 13 juillet 14 h, à Coincy (02210).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°2147 | novembre 2021

Dernier numéro
N° 2147 | novembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous