L'Agriculteur de l'Aisne 14 avril 2021 a 10h00 | Par Actuagri

Gel : les Chambres d'agriculture ont activé des cellules de crise

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Dans un communiqué du 13 avril, les Chambres d'agriculture France (APCA) indiquent avoir mis en place des cellules de crise et des numéros dédiés dans les Chambres départementales d'agriculture «pour permettre aux agriculteurs sinistrés de se manifester et d'assurer un suivi adapté à chaque situation». Concrètement, un premier point de situation est réalisé sur les dommages aux cultures liés au gel : productions et surfaces concernées, ampleur des dégâts, nombre de producteurs touchés et montant des dégâts estimés. En outre, les Chambres d'agriculture mettent à disposition leurs conseillers pour accompagner les agriculteurs sinistrés sur un plan technique et administratif. L'APCA demande également, «avec l'ensemble des acteurs de la profession agricole», un certain nombre de mesures au Gouvernement, notamment que l'enveloppe nationale du Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA) soit déplafonnée. La Chambre consulaire demande aussi une exonération de la taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti (TATFNB) pour les agriculteurs sinistrés ainsi qu'un accompagnement social, fiscal, bancaire et la mise en place d'un mécanisme d'aide simple et rapide. «Un travail doit être également fait avec les banques et les principaux fournisseurs pour des reports et un étalement des échéances de prêts», souligne l'APCA.

Gel : La FNSEA en appelle à «la solidarité nationale»
«La mobilisation doit être générale et se traduire par un soutien massif de la Nation envers ses agriculteurs qui ont parfois tout perdu», a indiqué la FNSEA dans un communiqué du 12 avril. Rappelant que «tous les Français ont été frappés» par les effets destructeurs du gel sur les cultures et que «la stupeur est immense dans les campagnes», la FNSEA demande de «mobiliser tous les outils à disposition» et «au-delà», travers des aides financières mais aussi par des dispositifs d'accompagnement humain «la mesure du désarroi qui frappe les agriculteurs. Le réseau FNSEA, avec les MSA et les Chambres d'agriculture, sera à l'écoute des agriculteurs les plus fragilisés pour les accompagner au mieux», souligne le communiqué. Le syndicat agricole qui souhaite que cet effort trouve aussi un «écho favorable» à Bruxelles, milite également pour la mise en place d'«une politique de gestion des risques efficace», notamment par une meilleure gestion de l'eau et en utilisant les marges de manoeuvre du règlement européen Omnibus. «Il en va une fois encore de la pérennité de la production agricole sur le territoire français», conclut le communiqué.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°2130 | juillet 2021

Dernier numéro
N° 2130 | juillet 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous