Anciens numéros

366 anciens numéros

N°2235 (35)

02 septembre 2022 | Semaine 35 2235
Afficher l'édito

L'édito

Charlotte Vassant, Présidente de l'USAA

"Déroger aux CIPAN face à la sécheresse du siècle"

Nous affrontons cette année la pire sécheresse depuis 1959.

Avec un tel manque d’eau qui perdure depuis le mois d’avril, toutes nos techniques innovantes sont mises à sec. Nous faisons donc face à des maïs ensilage qui se révèlent très mauvais, à des paillassons en guise de pâtures, à des betteraves qui doivent lutter contre le manque d’eau et sortir le plus de sucre possible, à des dérobées implantées sur terres battues et à des pommes de terre comme du maïs grain qui s’annoncent avec des baisses de rendement d’au moins 20 %.

Alors que le département de l’Aisne reprenait son leadership dans la production de colza avec des résultats en nette hausse après 5 années de spirale descendante. Les commandes de semences étaient en hausse. Malheureusement, les semis ne se passent pas comme prévus à cause d’un sol devenu trop sec sur 2 mètres de profondeur.

Chaque agriculteur tente sa chance dès que les moyens agronomiques lui permettent de le faire. Mais pour beaucoup, l’outil ne rentre pas dans la terre et faire germer un colza fort avant la sortie de l’hiver se révèle être une mission impossible. Il en est de même pour les semis de CIPAN et de SIE. L’un oblige le travail et l’autre réclame en plus le résultat d’une levée homogène et sans accros. Mais rien à faire, le travail est impossible et nous ne pouvons nous résoudre à travailler en pure perte pour réaliser un semis inutile. Un non sens agronomique mais aussi environnemental !

Aucun changement de lune n’est prévu, de même que les radars météo à 4 semaines. Nous demandons donc une dérogation au semis et à la levée. Les semis administratifs, ça suffit.

Nous réclamons ces dérogations pour que chacun puisse ouvrir le parapluie en cas de soleil !

Le département de l’Aisne ne doit pas faire les frais de contrôles sans couverture.


N°2227 (27)

08 juillet 2022 | Semaine 27 2227
Afficher l'édito

L'édito

Charlotte Vassant, Présidente de l'USAA

Moisson : #invitetonvoisin

Les premières moissonneuses batteuses sont entrées en action pour notre plus grande joie et pour nourrir la population. Nos machines sont toujours impressionnantes aux yeux de nos concitoyens et certains d’entre eux sont intéressés à découvrir notre univers. Nous lançons l’opération #invitetonvoisin.

De notre côté, la moisson c’est le fruit d’un an de travail où nous avons essayé de trouver la meilleure performance dans le choix de nos variétés, par le travail de nos sols et nos différentes interventions. Les premiers résultats qui nous remontent apparaissent convenables pour la majeure partie des productions, colza, blé, orge.

En même temps, nous faisons chacun nos comptes afin d’évaluer la situation économique de nos entreprises tout en surveillant cet effet ciseau. C’est aussi le moment où nous réfléchissons à notre assolement 2023 avec la réforme de la PAC dont les règles ne sont pas totalement arrêtées, les réglementations environne-mentales omniprésentes, l’évolution des cours qui fluctuent selon les aspects géopolitiques et les aléas climatiques. Tous ces éléments amènent chacun d’entre nous à des choix stratégiques comme tout chef d’entreprise. Sur nos machines, nous mesurons particulièrement la mission qui nous est attribuée afin de nourrir les populations. Surtout au moment où la FAO fait part de l’apparition de famines, situation qui avait pratiquement disparu sur l’ensemble des continents.

Si nous on se pose des questions, il est aussi grand temps que nos élus, nos administrations, nos collectivités et l’Europe s’en posent. On ne peut pas dire un jour, «vous jouez un rôle nourricier» et en même temps nous mettre des bâtons dans les roues en important du mouton de Nouvelle-Zélande. Comme le disait l’un de mes prédécesseurs, on veut nous faire courir le 100 mètres en moins de 10 secondes, tout en nous accrochant des boulets aux pieds.Alors de grâce, que l’on nous fasse confiance ainsi qu’à tous les opérateurs agricoles que nous avons mis en place et nous saurons relever le défi de la souveraineté alimentaire.

Le premier défi aujourd’hui, c’est de récolter nos productions, nos pailles, nos fourrages et de participer à #invitetonvoisin.

Soyez prudents et bonne moisson à tous.


N°2218 (18)

06 mai 2022 | Semaine 18 2218
Afficher l'édito

L'édito

LE BAROMÈTRE DES AGRICULTEURS

Comme vous venez de le découvrir, votre journal l’Agriculteur de l’Aisne vient de faire sa mue de printemps.

En effet après de nombreuses années avec la même mise en page, la rédaction du journal vous propose un nouveau format plus maniable, plus convivial. Nous espérons que sa lecture vous sera toujours aussi agréable.

Sur le fond, la mission que nous confions à la rédaction reste la même.

Fort de plus de 100 ans d’expérience, l’Agriculteur de l’Aisne s’est imposé comme étant avant tout le journal des agriculteurs. Il le restera.

Au fil de temps, le profil de nos lecteurs s’est élargi, pour toucher tous les acteurs de l’actualité agricole et de la ruralité.

Les autorités départementales, les administrations, les élus, les partenaires de l’agriculture, sont des lecteurs assidus, car l’Agriculteur de l’Aisne n’est pas un journal de plus parmi d’autres. Au-delà des informations départementales, régionales et nationales que l’on y trouve, c’est le reflet de l’âme des agriculteurs qui se projette dans les pages de votre hebdomadaire.

Tout s’y exprime : les difficultés, les crises, les colères, les aléas, les peines, mais aussi les réussites, les joies, les victoires, les innovations, les projets.

Finalement, depuis toutes ces années, votre journal du vendredi, est le baromètre de la vie agricole : il révèle la météo du temps qui passe. Alors oui, il y a parfois des tempêtes, des sècheresses, de la pluie, mais aussi du beau temps.

Soyons positif, même si en ce printemps sec, beaucoup attendent la pluie, souhaitons un avenir au beau fixe pour l’Agriculteur de l’Aisne.

 

Jean-Yves Bricout,

Président de la Société des Editions Techniques Agricoles / L'Agriculteur de l'Aisne

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°2236 | septembre 2022

Dernier numéro
N° 2236 | septembre 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...