L'Agriculteur de l'Aisne 23 octobre 2020 à 16h00 | Par Gaetane Trichet

Poursuivre la diversification du mix énergétique

Jeudi 15 octobre, la préfecture de l'Aisne a organisé à la Maison des Arts et Loisirs de Laon un séminaire consacré aux énergies renouvelables dans le département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © L'agriculteur de l'Aisne


Cet événement visait à partager l'état des lieux et de bonnes pratiques dans ce domaine, et à favoriser la convergence vers une stratégie et des orientations communes dans le développement équilibré de ces énergies, dans leur diversité. Plus de cent élus, acteurs économiques et publics ont assisté à ce séminaire, dans le respect des règles sanitaires. La demi-journée a débuté par un panorama des différentes énergies renouvelables, lors duquel les services de l'État ont présenté les filières photovoltaïque et méthanisation. Plusieurs élus ont échangé dans le cadre d'une table-ronde : Frédéric Nihous représentait le Conseil régional des Hauts-de-France, Bernadette Vannobel et Pascal Tordeux le Conseil départemental de l'Aisne, Agnès Potel la Communauté d'agglomération du Saint-Quentinois, et Eric Delhaye la ville de Laon. Chacun a exposé sa vision du développement des énergies renouvelables, avec comme point commun la volonté de poursuivre la diversification du mix énergétique. 
Trois orientations mises en avant
Deux intervenants extérieurs au département, Michel Duveaux, vice-président de la Communauté d'agglomération Maubeuge Val de Sambre, et Alain Leboeuf, président de la Société d'économie mixte Vendée énergie, ont présenté les initiatives prises dans leurs territoires. Le préfet de l'Aisne, Ziad Khoury, a conclu le séminaire en proposant trois orientations pour développer les énergies renouvelables dans le département. Premièrement, le plan de relance constitue une opportunité majeure pour accélérer et développer de nouveaux projets en la matière. Deuxièmement, l'élaboration prochaine de contrats de relance et de développement écologique, qui couvriront plusieurs territoires du département, permettra une approche cohérente et opérationnelle des enjeux de la transition énergétique. Troisièmement, une stratégie départementale de développement des énergies renouvelables pourrait être définie, en harmonie avec les orientations définies au niveau régional. Cette stratégie devra notamment organiser une animation territoriale et s'appuyer en priorité sur les énergies renouvelables ayant aujourd'hui le plus grand potentiel de développement dans l'Aisne, au regard également du cadre national en cours d'évolution.







Interview : Robert Boitelle, président de la Chambre d'Agriculture de l'Aisne

Lors du colloque, un état des lieux a été réalisé sur les énergies renouvelables dans le département. Pouvez-vous  nous en faire un résumé ?

Aujourd'hui, les solutions pour le développement de moyens de production d'énergie renouvelable sont variées et toutes doivent être étudiées. Certes, le département de l'Aisne dispose d'un parc d'éoliennes important. Il convient de favoriser un élargissement du mix énergétique et de poser des principes objectifs d'analyse pour les nouvelles implantations d'éoliennes. Les moyens à notre disposition sont le photovoltaïque, la méthanisation, sans oublier l'hydrogène fort prometteur.

Le préfet de l'Aisne,Ziad Khoury, propose trois orientations pour développer les énergies renouvelables. Qu'en pensez-vous ?
Le plan de relance constitue une opportunité pour favoriser ce développement en matière d'énergie.  On le constate, les initiatives sont nombreuses et couvrent un large spectre d'initiatives. La suppression des passoires thermiques constitue un champ d'actions considérable, il faut s'y atteler. Il convient de souligner, l'action de l'OPAL qui en lien avec les autres acteurs du territoire a investi dans l'utilisation des matériaux biosources (paille, chanvre, colza). Des opérations pilotes, de type démonstrateur, voient le jour et serviront sans aucun doute de référence demain dans les choix des prescripteurs.Dans ce contexte, les collectivités sont toutes invitées à s'emparer de ce sujet et d'établir à l'échelle de leur territoire des dynamiques fortes sur ce plan. Les exemples ne manquent pas et je m'en réjouis à l'image des réseaux de chaleur couplés à des chaufferies collectives à biomasse. Certains choix techniques peuvent d'ailleurs constituer de véritables marqueurs pour une commune, un EPCI (établissement public de coopération intercommunale) ou un territoire et renforcer ainsi leur attractivité.

Que peuvent apporter les énergies renouvelables pour les agriculteurs de l'Aisne ? Et quels sont pour eux, les moyens d'en produire ?
Les solutions d'énergies renouvelables permettent d'apporter de réels leviers de développement et de résilience pour une exploitation agricole. Nous pourrions en citer quelques-uns : la diversification des productions et des débouchés, la valorisation des effluents d'élevage et de la biomasse dans un double gain : un premier étage énergétique et un second sur la constitution d'amendements organiques en substitution des produits d'origine fossile (méthanisation) ou encore la valorisation des atouts du patrimoine bâti de l'exploitation avec l'implantation de surfaces de panneaux photovoltaïque. Demain, sans doute, un agriculteur sera en capacité de produire de l'hydrogène (avec de l'eau et l'électricité produite sur sa ferme) pour ses tracteurs et autres machines.Tout cela induit un effet positif sur les territoires et pour les exploitations agricoles : une sécurisation de revenus à travers les contrats de rachats, la participation à l'autonomie énergétique des exploitations et des territoires. Cela constitue une formidable perspective pour l'avenir.

(*) OPAL : Office Public de l'Habitat de l'Aisne

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°2049 | décembre 2020

Dernier numéro
N° 2049 | décembre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui