L'Agriculteur de l'Aisne 16 juillet 2021 a 16h00 | Par Gaetane Trichet

Les dents obliques angulaires pour ameublir le sol sans le détruire

Grand frère de l'Unipass, le Flexipass de Laforge révolutionne le travail du sol. Le montage intégré dents obliques angulaires-rouleau à disques mulcheur-rouleau STS en fait un ameublisseur qui répond aux exigences de la terre.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © L'agriculteur de l'Aisne GT

«Le Flexipass® mis au point par les Ets Laforge en partenariat avec les Ets Maréchalle, est un ameublisseur de sol conçu pour être attelé à l'arrière du tracteur. Il se décline en deux modèles : monopoutre ou bi-poutre» explique Robert Pannier, conseiller en agro-machinisme aux Ets Maréchalle à Coucy-les-Eppes dans l'Aisne, distributeurs exclusifs Laforge sur l'Aisne, la Marne et les Ardennes.

Un sol bien structuré

Le Flexipass est un outil doté de dents pour ameublir le sol entre 10 et 40 cm de profondeur. Il peut être équipé également de disques qui réalisent un travail superficiel de 5 à 8 cm. «Le point fort, ce sont ses dents obliques angulaires. La pointe réalise un éclat dans le sol grâce à sa forme conique. Elle effectue une fissuration et une fragmentation» détaille Aude Maréchalle, directrice de la société éponyme. «L'ailette évite les zones creuses et crée une zone meuble sur toute la largeur de l'outil par un travail de soulèvement sur sa largeur» poursuit Robert Pannier. Résultat : une zone ameublie sans cavité, sans lissage, sans bouleversement des horizons. Autrement dit, l'action des dents assure un sol vivant pour les racines, crée un réseau de drainage pour l'eau, sans aucune rupture hydrique et sans ruissellement. «On redonne souplesse et porosité au sol grâce à la forme des dents et du positionnement de l'ailette et de la pointe» explique Robert Pannier, soulignant l'exclusivité de Laforge pour ce concept.

«Il existe plusieurs versions sur le marché et différents montages. Nos ventes aujourd'hui sont plutôt axées sur un 3,50 m pour une version 5, 6, 7 ou 8 dents et un écartement de 45, 50 et 60 cm».

Dents, disques et rouleau : le trio gagnant

Sur le Flexipass, outre les dents, on trouve un module intermédiaire, le rouleau mulcheur composé de 2 trains de disques droits ondulés, qui fragmente les végétaux de surface en réalisant un travail du sol superficiel, complémentaire au travail des dents. «Ce système permet de créer un lit de germination et évite l'érosion et la battance» assure Aude Maréchalle. Le simple mulcheur possède des disques de 490 mm de diamètre et un pas de 24 cm, le double mulcheur 490 mm de diamètre, un pas de 12 cm et la distance entre les arbres des rouleaux mesure 400 mm.

Pour un travail toujours plus poussé et respectueux de la structure du sol, un rouleau STS (Soil To Soil) du constructeur Kockerling a été ajouté derrière les dents et les disques. «Ce rouleau en forme de U inversé permet de reconsolider le sol de façon optimale» précise Robert Pannier. «Nous notons aucun lissage du sol, il n'induit aucune compaction ou battance.  Par ailleurs, l'écartement entre les anneaux empêche les pierres de se coincer».

Un bon sol, premier gage de réussite

Le Flexipass a été conçu suite au constat de terres souvent compactées dûes au passage d'engins de plus en plus lourds et d'un gonflage de pneus parfois inadapté à conditions du sol. «Le tassement physique, entre 0 et 15 cm de profondeur, est dû à la pression des pneumatiques. Cet état est repris par les dents et les disques. Le tassement mécanique est plutôt dû à la charge des essieux par rapport au taux d'humidité dans le sol. Pour exemple, un sol sec en été, contient 20 % d'humidité. Avec une charge de 20 tonnes, on compacte à 25 cm. Quand il pleut, avec un taux d'humidité de 37 %, une charge de 20 tonnes compacte à 55 cm» détaille Robert Pannier. Pour Laforge, Kockerling et Ets Maréchalle, la qualité du sol est un des facteurs primordiaux dans la réussite d'une culture. C'est pourquoi ils proposent des solutions aux agriculteurs pour que leurs sols retrouvent une activité biologique, une porosité nécessaire à un meilleur enracinement avec une circulation de l'air et de l'eau dans la terre, et un échange vertical qui permet à l'eau de remonter vers la surface par capillarité ou de descendre par infiltration. Alors «à chaque agriculteur, nous apportons sa solution en fonction de la texture de ses sols» concluent les deux représentants des Ets Maréchalle.

Mono ou bi poutre

Le Flexipass est proposé en deux versions. Le monopoutre et le bi-poutre.

Le monopoutre est combinable avec d’autres outils arrière. Son bâti carré de 150 mm dispose d’un passage de transmission pour outil animé. Il existe en largeur 3 m : 4 dents (ailettes de 22,5 cm) ou 6 dents (ailettes de 15 cm) et en largeur 4 m : 6 dents (ailettes de 22,5 cm) ou 8 dents (ailettes de 15 cm). Il est configuré avec rouleau barre, simple mulch ou double mulch. Le châssis polyvalent est combinable avec un attelage arrière pour herse rotative se rapprochant de l’outil une fois relevé pour augmenter la capacité de relevage. Il l’est aussi pour un attelage type relevage assurant la stabilité des outils type chisel et enfin, il peut s’adapter à une chape pour outil traîné.

La version bi-poutre offre, elle, un dégagement important pour le passage en forte végétation ou en présence de débris volumineux, tout en limitant le porte-à-faux. Elle existe en 3 m 3.50 m et 4  dents de 5 à 8 dents.

Enfin, le bi-poutre est configuré pour un rouleau barre de diamètre 450 standard ou 600 en option,

Rouleau V-ring et version Maréchalle avec le STS avec un simple mulch + rouleau barre et double mulch + rouleau barre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°2135 | septembre 2021

Dernier numéro
N° 2135 | septembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous