L'Agriculteur de l'Aisne 04 juin 2018 � 10h00 | Par G. Trichet

Des moyennes de contaminants bien en dessous des limites maximales de résidus.

Abonnez-vous R�agir Imprimer

Le 31 mai, Hypérion, l’Observatoire de la qualité sanitaire de la filière céréalière, a annoncé une hausse des échantillons et des analyses depuis 2005. Ainsi, le nombre d’échantillons a plus que triplé en onze ans pour atteindre 15 000 échantillons en 2016. Dans le même temps, le nombre d’analyses a été multiplié par cinq, il était de 200 000 en 2016. «A l’heure où les préoccupations sur les contrôles sanitaires battent leur plein, l’intérêt porté à la qualité des céréales et des produits céréaliers – denrées à la base de notre alimentation – ne peut-être que grandissant», analyse Bernard Valluis, président d’Hypérion. Les 77 abonnés de l’Observatoire, représentent 156 entreprises de la filière céréalière. L’abonnement à la démarche est volontaire et coute 250 euros par an. Les adhésions à l’Observatoire correspondent à environ 85 % du secteur de la nutrition animale, à 70 % du secteur de la meunerie et à 100 % des amidonniers et des semouliers de maïs. D’après Hypérion, les résultats des analyses d’autocontrôle donnent des moyennes de contaminants bien en dessous des limites maximales de résidus. L’Observatoire a pour ambition qu’un maximum d’entreprises se sentent concernées par cette démarche. «L’objectif que nous nous fixons est que chaque maillon de la filière, des organismes collecteurs aux meuneries, participe à l’observatoire», indique Bernard Valluis. Afin que les nouvelles réglementations soient décidées en connaissance de cause il arrive à l’Observatoire de transmettre les données anonymisées aux acteurs de la filière et aux pouvoirs publics.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°2103 | janvier 2021

Dernier numéro
N° 2103 | janvier 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

Voir tous