L'Anjou Agricole 17 septembre 2020 à 16h00 | Par AA

Après les équins, un veau mutilé près d’Angers

Le week-end dernier, un veau a été mutilé et tué dans un pré à Cantenay-Epinard. Depuis, l’éleveur et des voisins s’organisent pour mettre les troupeaux sous surveillance.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jean-Pierre Dolbois, éleveur à la ferme du Petit Vaux à Cantenay-Epinard, près d’Angers : « pour moi c’est un crime et il faut retrouver les coupables rapidement ».
Jean-Pierre Dolbois, éleveur à la ferme du Petit Vaux à Cantenay-Epinard, près d’Angers : « pour moi c’est un crime et il faut retrouver les coupables rapidement ». - © AA

Jean-Pierre Dolbois a du mal à trouver le sommeil ces derniers jours. Dimanche dernier cet éleveur de Cantenay-Epinard a constaté qu’il manquait une génisse de deux mois dans son troupeau de limousines. Il l’a retrouvé « baignant dans son sang, les deux oreilles coupées, ainsi que la langue, le museau et la moitié de la queue ». Tout avait été emmené, aucun des organes découpés n’a été laissé sur place. En autopsiant le veau, le vétérinaire s’est aperçu qu’il avait   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Anjou Agricole

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°2042 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2042 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui