L'Agriculteur de l'Aisne 29 novembre 2021 a 16h00 | Par Gaetane Trichet

Une nouvelle expérience dans la framboise

Thomas Magnien, agriculteur à Allemant, s'est lancé dans la production de framboises et vient de terminer sa première campagne.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © L'agriculteur de l'Aisne GT

Après ses études à l'ISA Lille, Thomas Magnien, 29 ans, s'est ouvert à différents types de productions agricoles grâce à 4 années d'expérience en Afrique. Il s'installe sur la ferme familiale en 2018, et y revient à plein temps en 2019. Pour créer de la valeur ajoutée lors de son retour, il souhaite y développer une nouvelle activité. Car chez les Magnien, la diversification on connaît. «Je ne voulais pas perturber l'équilibre existant entre les grandes cultures (céréales, betteraves, colza, lin fibre, maïs ensilage pour méthanisation, pomme de terre fécule), les productions animales et les activités prestations de services». Après un an de réflexion, il se lance dans la construction d'une serre en 2020. Car en effet, la demande des consommateurs français est en hausse et la production sur le territoire ne suffit pas.

Un projet bien ficelé

Pour son projet, Thomas Magnien se rapproche de Fruits Rouges and Co, une société laonnoise spécialisée dans le fruit rouge frais, avec depuis quelques années une gamme de produits surgelés/transformés élargie aux fruits du verger, exotiques et agrumes. «Je suis parti sur du hors-sol, c'était un des critères pour me lancer» explique le jeune agriculteur qui, après avoir rencontré d'autres producteurs de fruits rouges, a beaucoup échangé, analysé et compté, avec Julien Lesoudard, conseiller agronomique de Fruits Rouges and Co. «Mon projet était ambitieux avec une estimation de production de 25 tonnes/ha. On s'est donné les moyens d'y parvenir». Des serres de 4000 m2, des variétés de saison produisant de juin à fin août et des variétés remontantes de mi-août à fin octobre sont installées tout à côté de la ferme. Pari lancé, pari réussi pour cette première année, grâce à une météo clémente pour la framboise et la protection des serres qui préserve les fruits des aléas climatiques. Les rendements sont au rendez-vous. Et les prix aussi. Car son étude économique s'est basée aussi sur des cours rémunérateurs et réguliers. «Pour cette première année, je suis tout à fait satisfait car les prix sont légèrement au-dessus de mon business plan. Mais attention, la main-d'oeuvre représente 50 % du coût de production. Pour être rentable, un cueilleur doit récolter au moins 4 kg/heure». La gestion de la main-d'oeuvre est effectivement un point à ne pas négliger. «Cette activité demande du personnel de façon ponctuelle avant les récoltes, et de manière permanente du mois de juin au mois d'octobre. Jusqu'à 10 personnes en pleine saison».

Surveiller la première année

Côté technique, Thomas a beaucoup appris des producteurs «rodés». «J'ai participé à plusieurs réunions et visites, en France et à l'étranger, avant de me lancer. Ce qui est intéressant c'est qu'il reste encore un potentiel à explorer. Grâce au soutien technique de Julien et FR&Co, j'avais confiance» explique Thomas, soulignant toutefois que cette production ne peut se faire qu'à moitié : «l'organisation actuelle de la ferme m'a permis de pouvoir me rendre pleinement disponible pour les framboises en saison estivale ». «Cette diversification demande des compétences et une bonne maîtrise technique» complète Julien Lesoudard. «C'est la première année de production pour Thomas. Tout a été noté, nous avons pris des photos des plantations, et nous avons analysé les différents indicateurs. En clair, nous regardons s'il existe des pistes pour améliorer le système et s'il sera nécessaire de faire des choix techniques différents pour la prochaine campagne».

L'appui de Fruits Rouges and Co

«Le service agronomie guide les producteurs lors de leur installation (étude économique, analyse des sols, taille de la structure ...), il oriente dans le choix des variétés à planter pour répondre aux différentes demandes du marché, effectue les veilles réglementaires pour rester informé des dernières exigences, oriente vers des pratiques de cultures responsables et au respect des différents cahiers des charges...» détaille Julien Lesoudard. «Nous devons offrir à nos clients des fruits de qualité, respectueux de l'environnement et de la biodiversité» poursuit-il, expliquant qu'il propose, pour tout agriculteur intéressé, des projets à la carte qui s'approchent le plus possible des contraintes de l'exploitation. «Nous aidons également les futurs producteurs dans la recherche de prêts avantageux. En tant que jeune agriculteur, Thomas a pu également obtenir un prêt à taux préférentiel par la Région des Hauts-de-France qui soutient cette production».

Fruits Rouges and Co cherche des producteurs locaux : fraises, framboises et myrtilles

Basée à Laon, l'entreprise Fruits Rouges & Co, leader dans la production et la commercialisation de fruits rouges frais, fruits surgelés et produits transformés (purées, coulis, etc) a bénéficié du plan de relance agro-alimentaire. L'objectif pour la société est de relocaliser une unité de première transformation de fruits (équeutage, découpe...) et d'augmenter la production sur le territoire français pour répondre à la demande du marché du frais et aux besoins des industriels demandeurs de fruits rouges d'origine française. L'entreprise Fruits Rouges & Co, qui travaille avec une soixantaine de producteurs de l'Aisne, l'Oise, la Marne et les Ardennes, souhaite également s'installer dans une démarche d'accompagnement des producteurs dans l'amélioration de leurs techniques de production afin ainsi de pérenniser la filière en France et de diminuer ses importations. La concrétisation de ce projet pourrait à terme garantir la création de 43 ETP au sein de l'entreprise d'ici trois ans et l'emploi de plus de 250 saisonniers dans les exploitations, majoritairement recrutés localement. «Ce projet contribue à développer notre bassin de production, à renforcer nos filières agroalimentaires et à consolider l'emploi dans l'Aisne» explique Julien Lesoudard. «C'est pourquoi toute personne intéressée par la production de fruits rouges peut me contacter pour étudier son projet de diversification».

Julien Lesoudard : 06 31 33 23 15 - mail : j.lesoudard@lesfruitsrouges.com

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°2236 | septembre 2022

Dernier numéro
N° 2236 | septembre 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...