L'Agriculteur de l'Aisne 05 décembre 2021 a 08h00 | Par Gaetane Trichet

S'assurer du fonctionnement optimal de ses panneaux photovoltaïques

Olivier Verhoestraete et Guillaume Mistral viennent de créer Captagri-Drone. C'est une toute nouvelle société de prestations d'inspection technique de panneaux solaires photovoltaïques par drone. Ils nous expliquent.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le drone équipé d'une caméra thermique à infrarouge survole les bâtiments pour détecter toute anomalie sur les panneaux.
Le drone équipé d'une caméra thermique à infrarouge survole les bâtiments pour détecter toute anomalie sur les panneaux. - © L'agriculteur de l'Aisne GT

Olivier Verhoestraete est agriculteur à Muscourt sur une exploitation de grandes cultures avec un élevage de volailles label. En 2017, il décide de construire un bâtiment de stockage et d'y installer des panneaux photovoltaïques. Et plus récemment avec l'arrivée d'un nouvel arrêté tarifaire pour l'installation jusqu'à 500 Kwc, il décide de refaire un bâtiment et d'en installer également sur des ombrières au sein de son parcours de volailles. «Je voulais savoir si tous mes panneaux fonctionnaient à 100 % de leur capacité. Mais au-delà des installations au sol comme les onduleurs, par exemple, rien ne me permettait de détecter une anomalie sur un panneau ?». Guillaume Mistral est président de ZB8, une société de prestations informatiques et communication. Il est également depuis 2018 télépilote professionnel de drone et à ce titre, détenteur des certificats et agréments pour mettre en oeuvre ce type d'aéronef dans un cadre réglementaire très contraignant. «Mes premiers essais, je les ai réalisés dans les champs d'Olivier. Cela m'a permis de me faire la main et de prendre de très belles photos et vidéos» explique le télépilote qui estime nécessaire une parfaite maîtrise du pilotage.

Une synergie entre les panneaux photovoltaïques et le drone

Le marché du photovoltaïque est en plein essor et de plus en plus d'agriculteurs installent des panneaux sur les bâtiments. Toutefois, les performances de ces systèmes peuvent varier à la baisse en fonction d'aléas climatiques, de dégradations ou de problèmes techniques. Il est apparu pour les deux hommes que l'utilisation de drone équipé de capteur infrarouge était une solution pertinente pour ce type de problématique et assurer aux exploitants que leurs panneaux fonctionnent à leur puissance optimale et en maximiser leur efficacité. Ensemble, ils créent Captagri-drone en septembre 2021. « A l'heure où l'on parle toujours plus d'énergies vertes, le photovoltaïque et le drone se rejoignent dans cette dimension. Ce dernier permet le contrôle des panneaux souvent inaccessibles de façon rapide, économique et avec une faible émission carbone».

Analyses d'images infrarouges

Alors comment ça marche ? L'objectif de Captagri-drone est de détecter et de localiser d'éventuels défauts sur les panneaux conduisant à une baisse de rendement. Lorsqu'un agriculteur est intéressé, Guillaume Mistral, après l'obtention des autorisations réglementaires, se rend sur site. «Il faut une dizaine de jours entre la prise de rendez-vous et l'intervention» précise Guillaume Mistral, qui doit également bénéficier de conditions météorologiques optimales pour faire voler son drone et obtenir des résultats fiables. Une caméra infrarouge haute résolution positionnée sur le drone va photographier tous les panneaux sans que la hauteur ou la pente ne soit une gêne. Grâce à la captation des ondes électromagnétiques infrarouge, le système embarqué va calculer par réflectance, la chaleur produite par les panneaux. La modélisation de différentes couleurs sur des cartes fera ressortir un point chaud, autrement dit une anomalie sur un panneau. Sur un ordinateur, grâce à un logiciel adapté, Guillaume et Olivier vont analyser toute la série de photos infrarouges prises par la caméra et remettront un rapport compilant les données techniques recueillies à leur client une quinzaine de jours après. «Ce n'est pas forcément un problème grave. Parfois, même, il s'agit simplement de salissures, mais l'agriculteur sait que son panneau ne fournit pas 100 % de sa capacité. Il pourra nettoyer ou appeler le service de maintenance de son installation» argumente Guillaume Mistral. «Notre objectif est d'alerter les utilisateurs de photovoltaïque sur l'éventualité de problème, si petit soit-il, sur un ou plusieurs panneaux et conserver un rendement optimum» souligne Olivier Verhoestraete qui rappelle que les investissements dans le photovoltaïque sont relativement conséquents.

Chez Captagri-drone, Olivier se charge de la partie commerciale et de la relation clients. Guillaume, lui, s'occupe du télépilotage du drone et de la communication technique, autrement dit, du retour des données. «Aujourd'hui, nous travaillons sur un rayon de 2 à 3 heures autour de Reims, dans les Hauts-de-France et le Grand-Est,  et la grande couronne nord-est de Paris.  Nous avons déjà inspecté 20 000 m2 soit l'équivalent d'une trentaine de bâtiments» explique Olivier Verhoestraete estimant que Captagri-drone entre dans la catégorie des outils d'aide à la décision. «Notre activité principale est axée sur le survol de bâtiments et d'être au service des agriculteurs. Nous jouons sur la proximité et proposons une prestation innovante» conclut Guillaume Mistral.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

L'Agriculteur de l'Aisne
La couverture du journal L'Agriculteur de l'Aisne n°2248 | novembre 2022

Dernier numéro
N° 2248 | novembre 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous