PolinovVers des systèmes de cultures plus favorables aux abeilles

  Mots clés : 
L'Acta, fédération des instituts techniques agricoles des filières animales et végétales, en collaboration avec l'Inra et l'Itsap-Institut de l'abeille, a organisé, jeudi 29 novembre, à Poitiers, une journée de restitution du projet de recherche et développement Polinov consacré aux interactions entre les abeilles et les systèmes agricoles de grandes cultures.Près de 120 personnes chercheurs, techniciens, agriculteurs, apiculteurs, sont venues à Poitiers, jeudi 29 novembre, pour prendre connaissance des résultats du projet Polinov, chargé de concevoir des systèmes de cultures innovants pour concilier la protection des abeilles et la durabilité de l'agriculture. "On s'est mis en conditions réelles et on a cherché comment résoudre la question des ressources alimentaires des abeilles tout en réduisant les risques d'intoxication par les insecticides" Axel Decourtye de l'Acta, coordinateur du projet a souligné d'emblée l'originalité de Polinov qui a mis autour de la table des chercheurs de plusieurs disciplines, des agriculteurs, des apiculteurs, des collectivités territoriales. Dans la région Poitou-Charentes, la mortalité hivernale des abeilles atteint 30% tandis que, depuis les années 80, les effectifs d'abeilles sauvages auraient diminué environ de moitié dans l'ensemble des pays industrialisés mettant en péril ce qu'il est désormais convenu d'appeler "le service de la pollinisation". En effet, outre la flore sauvage, 80 % des cultures (fruitières, maraîchères, oléagineuses, protéagineuses) dépendent de la pollinisation, un coût évalué à 22 milliards d'euros en Europe soit à environ 17 000 euros par exploitation en France. Pour mieux comprendre l'impact des systèmes de cultures actuels sur les abeilles domestiques et sauvages, Polinov s'est appuyé sur l'analyse de la zone "Plaine et Val de Sèvre", au sud de Niort, regroupant 19 000 parcelles et 650 exploitations agricoles suivies depuis 20 ans par le CNRS et sur l'observatoire des abeilles ECOBEE géré en partenariat par l'Inra et le CNRS. Les systèmes de culture innovants imaginés ont été évalués dans Dexi-abeilles, un outil multicritères intégrant le point de vue de l'agriculteur et de l'apiculteur. Ils ont également fait l'objet d'une enquête d'acceptabilité sur le terrain.

Réduire les traitements insecticides
Les systèmes innovants construits dans Polinov proposent une réduction de l'utilisation des insecticides pendant la période d'activité des abeilles voire une interdiction des plus toxiques et l'implantation de couverts végétaux produisant du nectar et du pollen, en culture principale, en culture intermédiaire ou dans des bandes fleuries. Dans un objectif de préservation des abeilles, les prairies, les arbres et les haies sont également valorisés. Dexi -abeilles montre notamment que les systèmes innovants conçus à partir du système de référence "céréalier irrigué" permettent de produire trois miellées au lieu de deux et améliorent la protection des abeilles domestiques. Mais pour l'exploitation agricole, le surcoût peut atteindre 5000 euros par an voire plus, avec une augmentation de la charge de travail. Inacceptable en l'état donc pour les agriculteurs, sauf à considérer que ce coût est pris en charge par un collectif d'acteurs agricoles voire non agricoles. "On peut tout changer, si on le fait ensemble, en cohérence et dans le dialogue" a souligné Christian Huyghe, directeur de recherches adjoint à l'Inra. Même sensibilité à la responsabilité sociale de l'agriculture de la part de Benoît Biteau, vice-président du conseil régional de Poitou-Charentes en charge de l'agriculture qui voit dans l'abeille "un pollinisateur mais aussi un indicateur de modèle vertueux". Le projet DEDHY- abeilles qui prend la suite de Polinov mettra les systèmes innovants à l'épreuve dans les exploitations agricoles.Polinov : un programme rassemblant chercheurs, agriculteurs et apiculteurs. Le projet "Polinov: concevoir et évaluer des systèmes de culture innovants conciliant les enjeux de la protection des abeilles et la durabilité de l'agriculture", s'est déroulé de janvier 2010 à décembre 2012. Il a bénéficié du financement du Compte d'affectation spécial développement agricole et rural, CasDAR, du ministère de l'Agriculture. Porté par l'Acta, le réseau des instituts des filières animales et végétales, il a regroupé les travaux de recherche des équipes pluridisciplinaires du programme PrADE (Protection des abeilles dans l’environnement) dont l'ITSAP-Institut de l'abeille avec ARVALIS-Institut du végétal et le Cetiom, du Laboratoire agronomie et environnement de l'Université de Lorraine- Inra, de l'Association pour le développement de l'apiculture de Poitou-Charentes et de la chambre d'agriculture des Deux-Sèvres. Sur la zone "Plaine et Val de Sèvre" située en région Poitou-Charentes, suivie par le CNRS, l'unité expérimentale Inra-entomologie du Magneraud et le centre d'études biologiques de Chizé du CNRS coordonnent l'observatoire des abeilles Ecobee
 

 

 
les adresses emails ne sont pas affichées dans les commentaires

Caractères restants - Le HTML n'est PAS accepté

Recopiez le code dans ce champ :
Code de sécurité anti spam charger un nouveau code

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Agriculteur de l'Aisne se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises, qui n'engagent que leurs auteurs.

* = obligatoire !
Vous avez aimé cet article et vous désirez le faire connaître ?
Vous pouvez facilement intégrer un lien vers celui-ci sur votre site en copiant ce code : Permalien :
Cet article vous a plu ?
Retrouvez, chaque semaine, toute l'information dans votre journal L'Agriculteur de l'Aisne
Ne passez plus à côté de l'info : » Abonnez-vous

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Copyright 2014 - Groupe Reussir L'Agriculteur de l'Aisne.
Usage strictement personnel. L'utilisateur du site reconnaît avoir pris connaissance de la licence de droits d'usage, en accepter et en respecter les dispositions.

 

A VOIR

L'actualité de la semaine

 

Nos vidéos et celles du groupe Réussir

Plus de vidéos

Recherche par mots-clés

Les articles les plus...

Les derniers commentaires

 
 
 
 
 

À la une dans les régions

Plus d'articles en région